A Bâle, les Dimore comme dans un film La commode de Piero Portaluppi avec, caché derrière, le paravent en vitrail de Pierre-Marie Agin. (crédit: Dimore Studio)
design

A Bâle, les Dimore comme dans un film

Leurs terrains de jeu ont la taille d’une boutique, d’un appartement voire d’une palais tout entier. Pour leur première participation a Design Miami / Basel, Britt Moran et Emiliano Salci, décorateurs et fondateurs, à Milan, de Dimore Studio occupent un tout petit stand de la section Curio réservée aux projets spéciaux. « Ce qui n’est pas plus mal, explique Britt Moran. On sort juste du FuoriSalone de Milan où nous avons travaillé avec beaucoup d'espaces très grands. Et puis pour nous, Design Miami / Basel représente une excellente occasion de rencontrer de nouveaux clients, de montrer ce que nous savons faire. » 

Le style Dimore ? Une capacité virtuose à mixer les genres et les époques, où la musique (leur playlist sont d’enfer) et les odeurs donnent au visiteur de leurs installations l’impression d’entrer sur un plateau de cinéma.
A Bâle, l’actrice principale est une spectaculaire commode de l’architecte Piero Portaluppi (le galeriste Massimo De Carlo vient d'ailleurs d'ouvrir son dernier espace à Milan dans l'un de ses immeubles, Viale Lombardia). « Son travail nous passionne. Il représente, pour nous, l’esprit milanais. Comme nous aimons raconter des histoires, nous avons associé ses meubles des années 1920-1930 avec des pièces d’autres grands maîtres du mobilier italien comme Gabriella Crespi, Osvaldo Borsani ou encore Angelo Lelii. »

Autour d'une table de Piero Portaluppi, des chaises de Gabriella Crespi, des lampes d'Angelo Lelii et la tapisserie de Pierre-Marie Agin. (crédit: Dimore Studio)

Mais aussi avec les travaux contemporains de Pierre-Marie Agin. « C’est un jeune designer parisien. On s’est rencontré il y a huit ans. Mais c’est la première fois que nous travaillons ensemble. » « Pour moi, cette exposition est très émouvante, reprend l’intéressé. J’ai grandi à Paris dans les années 1990, à une époque dominé par des appartements minimalistes, tout blanc, sans rideaux, sans tapis, sans tissu. La tapisserie et le vitrail m’ont toute de suite attiré, même si je ne savais pas exactement ce que j'allais en faire. C’est à travers la vision de Britt et Emiliano que j’ai découvert que la décoration pouvait être un débouché intéressant. »

Pour entamer son projet bâlois, les Milanais ont montré la fameuse commode à Pierre-Marie Agin. « le tapisserie et le vitrail ne sont pas des typologies avec lesquelles ils ont l’habitude de travailler. J’ai donc proposer ce paravent en verre qui épouse la forme si particulière de ce meuble, et qui lui fait comme une ombre. J’ai aussi dessiné une tapisserie fabriquée à la manufacture d’Aubusson. Elle raconte l’histoire d’un amateur de parfum qui posséderait des céramiques chinoises et vivrait environné de bouquets de fleurs et de brûle-parfum antiques. Car pour moi, les Dimore sont des parfumeurs. Tous leur travail est basé sur l’évocation, sur le rêve. Mais sans être conceptuel. Ils possèdent ce sens de la poésie et de la narration qui vous emporte dans les hautes sphères de l’imaginaire. » 


Texte: Lena Baltz

design
Julie Barrier,  métal précieuse

Julie Barrier, métal précieuse

Créatrice de bijoux, elle est originale, libre et transforme tout ce qu’elle touche en or… 14 carats.

design
Hella Jongerius défend ses fils

Hella Jongerius défend ses fils

Au centre Lafayette Anticipation, la designer néerlandaise redonne ses lettres de noblesse au tissage.

design
Design famililal

Design famililal

Un designer peut en cacher un autre. Comme Lorenzo Lazzeroni qui rend plus vrai que vrai les meubles dessinés par son père pour Poltrona Frau.

art
Hauser & Wirth sont sur une île…

Hauser & Wirth sont sur une île…

La galerie zurichoise ouvrira en 2020 un centre culturel à Minorque, sur l’Isla del Rey.

design
A Bâle, les Dimore comme dans un film

A Bâle, les Dimore comme dans un film

Pour se première participation à Design Miami / Basel, la Dimore Gallery de Dimore Studio rend hommage à l’architecte milanais Piero Portaluppi.

design
L'autre design latino

L'autre design latino

Le label lausannois Republica Austral présente à Bruxelles ses designers venus du Chili, d’Argentine et d’Uruguay.

design
Tom Dixon de retour à Milan

Tom Dixon de retour à Milan

Figure du design contemporain, rebelle, autodidacte et visionnaire, l'Anglais a ouvert son café Manzoni à l'occasion du Salon du meuble de Milan

design
Du style en attique

Du style en attique

Pendant le FuoriSalone de Milan, le designer Daniele Daminelli occupe le 25e étage de la Torre Velasca avec une exposition à l’ambiance cinématographique.

design
Formafantasma lights the light

Formafantasma lights the light

A Milan, le duo de designers italiens présente ses nouvelles collaboration avec Flos et dzek. 

design
Parfums précieux

Parfums précieux

Alberto Morillas, un nez hors du commun, que tout le monde connaît... sans le savoir. 

architecture
Aesch, école béton

Aesch, école béton

Entre 1959 et 1962, Walter Förderer construit dans la campagne bâloise cet étonnant collège à la marge entre l'architecture et la sculpture. 

design
Max Bill, Willy Guhl, Swiss sixties…

Max Bill, Willy Guhl, Swiss sixties…

Influencé par la « Gute Form », le design suisse des années 1940 à 1960 conquiert le marché de l’art et les amateurs de vintage. Pourtant, ses auteurs restent encore très méconnus. 

art
Curare  Curating  Curiosity

Curare Curating Curiosity

Rencontre avec, Hans Ulrich Obrist, curateur curieux et gardien du savoir et du souvenir.

architecture
Archiculte, archisacré

Archiculte, archisacré

Objet d'avant-garde, parfois expérimental, l'église moderne atteste de l'infinie variété de formes qu'incite l'inspiration divine. Comme quoi, l'architecture reli...

design
Retour à Memphis

Retour à Memphis

Fondé par Ettore Sottsass, le mouvement mettait du pop dans le design des années 80. 30 ans plus tard il inspire une nouvelle génération de créateur.

design
«Je suis en guerre contre le monde»

«Je suis en guerre contre le monde»

Ses colères sont homériques, son talent immense. Rencontre avec Enzo Mari, designer très indigné.

art
«Un arbre de Noël est une oeuvre d'art 11 mois par an»

«Un arbre de Noël est une oeuvre d'art 11 mois par an»

Inspiré par la science-fiction, la musique et le cinéma, fasciné par l'art et son rapport au temps, Philippe Parreno expose désormais seul après avoir longtemps cultivé l'esprit de bande.

design
Et soudain, la lumière...

Et soudain, la lumière...

Interview « Light » avec Naoto Fukasawa, maître de la forme, un sensei du design Super Normal.

architecture
S comme Superstudio

S comme Superstudio

D'Architectonique à Weissenhofsiedlung, de Modulor à Pritzker, petit dictionnaire constructif des mots du bâti.

architecture
Philip Johnson et le gratte-ciel-jouet

Philip Johnson et le gratte-ciel-jouet

L'AT & T Building, monument postmoderne dont l'auteur a milité pour l'épure avant de basculer dans le côté obscure.