Le théâtre intérieur de Gae Aulenti Vue de l'exposition Gae Aulenti au Vitra Design Museum. (crédit: © Vitra Design Museum, photo: Bettina Matthiessen)
design

Le théâtre intérieur de Gae Aulenti

Ouverte le 29 février, l’exposition devait plier bagage le 14 avril. Oui, mais voilà, le coronavirus ayant tout bouclé pendant deux mois, seul un public restreint a pu découvrir les pièces de Gae Aulenti présentées par le Vitra Design Museum de Weil am Rhein. Le musée a rouvert ses portes le 11 mai. Les prêteurs ont été généreux et compréhensifs en laissant encore toute une année les objets de la designer italienne aux bons soins du fabricant de meubles. Tant mieux, car de la designer on connaît surtout  Pipistrello, cette lampe « chauve-souris » iconique avec son pied évasé et son abat-jour en corolle de plastique. Beaucoup moins le reste d’une production pourtant importante de l’une des rares femmes à avoir imposé son nom aussi bien dans le design que dans le domaine du bâti.

 

Le mobilier Locus Solus de Gae Aulenti apparaît en 1969 dans le film La Piscine de Jacques Deray. (crédit: DR)


Comme tous les designers d’après-guerre, Gaetana Aulenti, née en 1927 (†2012) dans le Frioul a étudié l’architecture à l’École polytechnique de Milan. Diplômée en 1953, elle ouvre son agence trois ans plus tard. Une femme dans un monde d’hommes. « Comparé à mes ambitions, faire carrière dans ce milieu à cette époque a été difficile, expliquait l’architecte dans une interview à La Stampa en 1998. Cela m’a pris du temps avant d’être capable de réaliser des projets importants. Mais j’ai continué en silence, sans protester et en évitant d’en avoir trop conscience. »
L’architecture internationale des années 1950 ne jure que par le rationalisme moderne. Gae Aulenti s’attache, elle, à revisiter les formes historiques. Avec Vittorio Gregotti et Aldo Rossi, elle participe au mouvement NeoLiberty, qui puise ses inspirations dans l’Art nouveau italien et développe ce qu’elle appelle « une dramaturgie de la sinuosité ». Elle entretient ce rapport à la culture ancienne à travers la réalisation de décors d’opéra pour la Scala de Milan et le festival Rossini de Pesaro. « Le théâtre m’a aidée à mieux comprendre le fond de la relation espace-temps, observait la designer citée dans le magazine AD. L’architecture doit tenir compte de l’action théâtrale. La scénographie est une préparation à l’architecture fondamentale. » 

La Casa del Collezionista de Gianni Agnelli à Milan en 1968. (Ugo Mulas)


Dans les années 1980, elle est appelée à réaliser de grands projets museaux. À Paris, Gae Aulenti transforme l’intérieur de la Gare d’Orsay que le gouvernement a décidé de réhabiliter en conservatoire des arts du XIXe siècle. Sous l’ancienne verrière ferroviaire, elle trace une longue allée à degrés, flanquée de salles-mausolées. Les commentateurs critiquent parfois ce choix jugé « pharaonique ». La plupart sont néanmoins séduits par cette scénographie empruntée au théâtre. Gae Aulenti enchaîne les contrats et aménage les résidences du légendaire patron de Fiat, Gianni Agnelli, et conçoit les stands de la marque sur les salons automobiles. Elle devient une spécialiste de la création de lieux d’exposition. Dans cette ligne, elle établit le Museu Nacional d’Art de Catalunya dans l’ancien Palau Nacional à Barcelone, restructure les Écuries papales du Quirinal à Rome et rénove le Palazzo Grassi à Venise.

Scénographié par Gae Aulenti, le musée d'Orsay ouvre à Paris en 1986. (crédit: DR)


Ses objets marqueront l’histoire des formes bien plus que ses projets architecturaux. À partir des années 1960, elle multiplie les collaborations avec les maisons de design, principalement italiennes : Poltronova, Zanotta, Artemide, Kartell et bien sûr Martinelli Luce qui produira dès 1965 la Pipistrello en réveillant cet esprit naturaliste hérité de l’Art Nouveau.
En 1980, Gae Aulenti dessine avec Piero Castiglioni la Mini Box, une lampe de table au look de jerrycan dont le réflecteur amovible est maintenu par un aimant. Plus tard, elle pose une plaque de verre sur quatre roues de vélo. On pense bien sûr à Roue de bicyclette, sculpture readymade de 1913 de Marcel Duchamp. À la marge entre l’art et le design, la table relève l’esprit singulier de son auteure chez qui un meuble n’aurait su être réduit à sa simple valeur d’usage. 

La table Tour éditée par Fontana Arte en 1993. (crédit: Fontana Arte)

 

Chez Gae Aulenti, les objets tiennent des rôles. Ils deviennent les acteurs d’une fiction domestique, des vecteurs d’imaginaire. En cela, Mini Box et Pipistrello ne ressemblent pas à des lampes. Pas plus que Jumbo à une table basse qui, avec son plateau et ses pieds mastodontes en marbre rompt les codes de ce type de mobilier censé servir sans trop se faire remarquer. « Parfois les gens parlent de la réalité comme s’il existait un champ où elle s’exprimait, décrivait la designer dans une interview de 1979. Alors que les réalités sont infinies. »


Texte: Lionel Guyer



art
Guernica qui peut

Guernica qui peut

L’artiste Max Petrone sort de l’ordinaire. Ses peintures au café, ses portraits et son éclectisme font de lui un peintre du contemporain. Un peu street, aux coule...

art
Se souvenir des bonnes choses

Se souvenir des bonnes choses

Les Éditions Macula publient Servez citrons., livre de recettes gastronomiques où les plats sont photographiés après avoir été dévorés.

architecture
L'architecture vole la scène

L'architecture vole la scène

L’architecture se rapporte à l’espace, au temps et aux lieux. Vincent Baudriller, directeur du Théâtre Vidy, l’inclut dans l’art scénique et raconte sa vision du bâti.

design
Le masque ou la vie

Le masque ou la vie

Le projet BYOM (bring your own mask) d’Hyperaktiv est en train d’enflammer le Net. Les designers sollicités par Raphaël Lutz et son équipe ont proposé moult manières de concevoir le masque en cette période de post-confinement. Pour lier l’utile à l’agréable.

architecture
Nanda Vigo, la femme lumière

Nanda Vigo, la femme lumière

Le machisme des années 1960 l’a pendant longtemps marginalisée. Décédée le 16 mai, l’artiste et architecte milanaise cherchait l’évasion dans la couleur, les miroirs et l’espace cosmique.

design
Le théâtre intérieur de Gae Aulenti

Le théâtre intérieur de Gae Aulenti

Le Vitra Design Museum prolonge d’un an l’exposition consacrée à l’architecte et designer italienne. Plus connue pour sa production d'objets que pour ses réalisat...

art
Artiste bandit

Artiste bandit

Des rues de Gênes à celles de Milan, de la jet-set de Monaco à celle de Miami, MYFO78 pose son style. Amant de l’art de rue, du pop, il est autodidacte et connaît un succès qui va crescendo.

architecture
« La beauté peut nous aider à nous sentir plus heureux »

« La beauté peut nous aider à nous sentir plus heureux »

Il a 48 ans et travaille partout dans le monde. Entretien avec l’architecte, architecte d'intérieur et designer bolognais Matteo Nunziati qui parle de son métier face à une pandémie qui frappe durement son pays. (crédit: Dinah Wille)

art
Hauser & Wirth en réalité virtuelle

Hauser & Wirth en réalité virtuelle

Face à la pandémie, la galerie zurichoise accélère le lancement d’ArtLab, son programme d’exposition numérique.

design
¡ Hola Paco !

¡ Hola Paco !

On aime les fonts, les typos, les polices, les familles de caractères qui ont du… chien ! Xavier Cerdá crée Paco, une police bien typée.

design
Les B.A. d'Yves Béhar

Les B.A. d'Yves Béhar

Depuis sa base de San Francisco, le designer suisse imagine aujourd'hui les objets qui, demain, aideront la société à devenir meilleure.

design
Virgil Abloh se lance dans le street design

Virgil Abloh se lance dans le street design

Le designer à tout faire signe une collection de mobilier en béton graffé et troué, éditée par le galeriste parisien kreo.

art
Un disque par sa pochette

Un disque par sa pochette

Les mille vies de George Antheil, le «Bad Boy Of Music», photographié par Man Ray.

design
Un café à la page

Un café à la page

C’était l’ancienne Cravaterie, celle sous le Conservatoire, vous vous en souvenez? Découverte d'un nouveau café lausannois à la déco raffinée et spécialisée.

design
Julie Barrier,  métal précieuse

Julie Barrier, métal précieuse

Créatrice de bijoux, elle est originale, libre et transforme tout ce qu’elle touche en or… 14 carats.

design
Hella Jongerius défend ses fils

Hella Jongerius défend ses fils

Au centre Lafayette Anticipation, la designer néerlandaise redonne ses lettres de noblesse au tissage.

design
Design famililal

Design famililal

Un designer peut en cacher un autre. Comme Lorenzo Lazzeroni qui rend plus vrai que vrai les meubles dessinés par son père pour Poltrona Frau.

art
Hauser & Wirth sont sur une île…

Hauser & Wirth sont sur une île…

La galerie zurichoise ouvrira en 2020 un centre culturel à Minorque, sur l’Isla del Rey.

design
A Bâle, les Dimore comme dans un film

A Bâle, les Dimore comme dans un film

Pour se première participation à Design Miami / Basel, la Dimore Gallery de Dimore Studio rend hommage à l’architecte milanais Piero Portaluppi.

design
L'autre design latino

L'autre design latino

Le label lausannois Republica Austral présente à Bruxelles ses designers venus du Chili, d’Argentine et d’Uruguay.

design
Tom Dixon de retour à Milan

Tom Dixon de retour à Milan

Figure du design contemporain, rebelle, autodidacte et visionnaire, l'Anglais a ouvert son café Manzoni à l'occasion du Salon du meuble de Milan

design
Du style en attique

Du style en attique

Pendant le FuoriSalone de Milan, le designer Daniele Daminelli occupe le 25e étage de la Torre Velasca avec une exposition à l’ambiance cinématographique.

design
Formafantasma lights the light

Formafantasma lights the light

A Milan, le duo de designers italiens présente ses nouvelles collaboration avec Flos et dzek. 

design
Parfums précieux

Parfums précieux

Alberto Morillas, un nez hors du commun, que tout le monde connaît... sans le savoir. 

architecture
Aesch, école béton

Aesch, école béton

Entre 1959 et 1962, Walter Förderer construit dans la campagne bâloise cet étonnant collège à la marge entre l'architecture et la sculpture. 

design
Max Bill, Willy Guhl, Swiss sixties…

Max Bill, Willy Guhl, Swiss sixties…

Influencé par la « Gute Form », le design suisse des années 1940 à 1960 conquiert le marché de l’art et les amateurs de vintage. Pourtant, ses auteurs restent encore très méconnus. 

art
Curare  Curating  Curiosity

Curare Curating Curiosity

Rencontre avec, Hans Ulrich Obrist, curateur curieux et gardien du savoir et du souvenir.

architecture
Archiculte, archisacré

Archiculte, archisacré

Objet d'avant-garde, parfois expérimental, l'église moderne atteste de l'infinie variété de formes qu'incite l'inspiration divine. Comme quoi, l'architecture reli...

design
Retour à Memphis

Retour à Memphis

Fondé par Ettore Sottsass, le mouvement mettait du pop dans le design des années 80. 30 ans plus tard il inspire une nouvelle génération de créateur.

design
«Je suis en guerre contre le monde»

«Je suis en guerre contre le monde»

Ses colères sont homériques, son talent immense. Rencontre avec Enzo Mari, designer très indigné.

art
«Un arbre de Noël est une oeuvre d'art 11 mois par an»

«Un arbre de Noël est une oeuvre d'art 11 mois par an»

Inspiré par la science-fiction, la musique et le cinéma, fasciné par l'art et son rapport au temps, Philippe Parreno expose désormais seul après avoir longtemps cultivé l'esprit de bande.

design
Et soudain, la lumière...

Et soudain, la lumière...

Interview « Light » avec Naoto Fukasawa, maître de la forme, un sensei du design Super Normal.

architecture
S comme Superstudio

S comme Superstudio

D'Architectonique à Weissenhofsiedlung, de Modulor à Pritzker, petit dictionnaire constructif des mots du bâti.

architecture
Philip Johnson et le gratte-ciel-jouet

Philip Johnson et le gratte-ciel-jouet

L'AT & T Building, monument postmoderne dont l'auteur a milité pour l'épure avant de basculer dans le côté obscure.